C'est le soir. Dans la rue déambule une foule bigarrée, faite de pelisses et de caracos.
On rit, on jacasse, on esquisse des pas de danse.
Devant la foule, bondit un petit soldat, la capote râpée, la toque de côté.
A la rencontre de la foule vient un "sous-off". Il se jette sur le petit soldat :
- Pourquoi tu ne me salues pas ? Pourquoi ? Halte-là ! Qui es-tu ? Pourquoi ?
- Mais, mon mignon, nous sommes déguisés ! dit le soldat d'une voix de femme,
et toute la foule, sous-off compris, part d'un grand éclat de rire...

Anton Tchékhov, Les Déguisés.


Janvier (Russe)









jeanpascal@wanadoo.fr