...intelligence et caractère sacrifiés à la vitesse.
E. Jünger



Psaumes



Novembre





J'écoute une "Vieille Prière Bouddhique", de Lili Boulanger - morte bien jeune, c'est vraiment triste. Ensuite, la fugue du second mouvement de la Symphonie de Psaumes, de Stravinsky. Je compte me mettre à quelques sonates pour piano de Beethoven cet hiver. Interprète choisi : Brendel.

Acheté un Mac Mini pour les filles, afin de leur faire rattraper vite fait le retard constaté à l'école. C'est qu'en 6ème, aujourd'hui, on fait des devoirs sur Géoportail ! Formation accélérée, création d'emails, explication de tout le bazar : copier coller "enregistrer sous", clics droits, ascenseurs, chat et navigation Internet. Mes deux princesses apprennent vite, et je les ai déjà mises sur l'apprentissage de la dactylo, afin qu'elle dépassent leurs copines rapidement, hin hin hin.

Discussion effarante avec un monsieur à la barbe bien taillée, avec une veste de costume, qui m'explique très posément, articulé et précis, que les extra-terrestes vont nous envahir, qui est en contact channeling avec la grand-mère de Jésus et qu'il faut apprendre des langues étrangères pour je ne sais plus quelle raison. Cette conversation m'a amusé, évidemment, mais m'a aussi mis dans la perplexité. Je me suis demandé à quel niveau se situait son empathie. Car s'il en a, même juste un peu, pour ses interlocuteurs, il doit bien se rendre compte que l'autre va rapidement le cataloguer comme fou. Or ça n'apparaît pas dans son discours (il pourrait dire "Vous allez me prendre pour un fou, mais..."). Ou il n'a plus d'empathie. Ou compte sur sa persuasion pour accrocher l'autre.

Quel que soit le problème avec un autre humain, il faut toujours lui demander ce qu'il VEUT.




Ecouté : un nouveau Vitalic, "Flashmob" (disco décadente avec une atmosphère mélancolique incroyable - Cf "Still", pas loin d'un John Barry dansant). Fuck Buttons, "Tarot Sports" (longues avancées bandées tranchantes tressautantes). Un nouveau Fiery Furnaces, "I'm Going Away" (pop cassée joueuse).

La parodie des normes dominantes est-elle suffisante pour les déplacer ?, se demande Annie Le Brun.


Il m'est arrivé plusieurs fois de pouvoir déjeuner avec un auteur ou un artiste connu. C'est excitant, c'est intéressant, mais c'est toujours, en fin de compte, une expérience un peu déroutante, car dès que l'on aborde le domaine de compétence du personnage, on n'est pas du tout à la hauteur (j'allais dire évidemment). Il y a rapidement des trous dans la conversation. Ce qu'on connaît sur tel ou tel domaine ne s'emboîte pas bien (ou pas du tout) avec les connaissances du personnage. Ça patine, et on se retrouve seul, plus tard, dans un état mélé d'excitation et de vide.

Devoirs sur Mac et Internet avec L., 11 ans, sur le design. J'ai heureusement le coffret Arte sur ce thème, et compte embrayer cette semaine sur l'invention de l'iMac ou du stylo Bic. Une certaine forme d'accélération, la sixième...



Il existe un bouquin nommé Eloge de la Démotivation. Un titre ricaneur, mais des réflexions troublantes. Dans l'entreprise, le concept de motivation conduit certains travailleurs à simuler. On est dans un domaine intéressant à rapprocher de l'impossible "Sois spontané" de l'école de Palo Alto. Seraient alors bien notés ceux qui simulent suffisamment bien. C'est d'autant plus troublant qu'il me semble que dans le monde de l'entreprise, on est souvent amené à s'avancer masqué (pour le bien de tout le monde : il est clairement inutile de tenter de parler vos trouvailles nietzschéennes à un chef de service qui marche au barbecue, aux séries TV et aux exploits de l'équipe footbalistique locale). Il faudrait creuser tout ça.

Je pars de l'idée de "présentation de soi", d'Erwin Goffman (cf Wikip., si vous voulez en savoir plus). Dans les rapports à autrui, ce qui est important, c'est de ne pas perdre la face, de ne pas être stigmatisé. Il y a donc tout un "jeu" de masques (la face, dit justement Goffman). Je relie cela avec la sur-empathie dont on peut être atteint - se mettre systématiquement sur la même longueur d'onde que l'autre, par gentillesse, mais aussi pour éviter toute source de conflit. Des masques partout.



Normalement, si j'étais malin, il faudrait que je mette des trucs comme ça en bas de chaque page :





Décembre








jeanpascal@wanadoo.fr