...he must know something... but he says nothing.



And Isabel sat silent, for her mind
Was busy, looking back into past times.


Wordsworth



Mars



The Walk to the Paradise Garden, de Delius.

Trouvé des entretiens avec Badiou : je veux comprendre ce que ces gens (Badiou, Rancière, Zizek) essayent de dire avec leur envie de "L'Idée de Communisme".

Avril à Juin 1945. Je lis Une Femme à Berlin, tétanisé.

http://antiduckface.com

Développer : un personnage a l'impression de vivre une vie de second ordre, en parallèle à sa "vraie" vie potentielle, qu'il n'a pas pu vivre à cause de sa propre bêtise, dans le passé.

Les femmes qui mettent des lunettes rouges. Les hommes qui se mettent à jouer en Bourse.

Régression pas désagréable sur YouTube. Onyx de Space Art, le mur générique de TF1 qui se construit dans le ciel. Le générique de Goldorak par Enrique. Boney M : Ma Baker ! Klaus Nomi dans Cold Song... et un peu de ZX-81.

La plus courte page de tout mon Journal. Ça devient bon...

Plus j'avance, plus je me rends compte qu'Erwin Goffman a raison, sur les histoires de "masques".

Les gens des médias (je viens de le voir dans le Syndrome du Titanic, de Hulot) qui affirment qu'on ne peut pas les classer, qu'ils ne sont pas comme les autres, "qu'on ne peut pas me mettre dans une boîte", ha ha ha. C'est presque aussi bête que les stars qui expliquent qu'ils n'ont pas de "plan de carrière".



"Ce qui ne me tue pas me rend plus fort", dit Nietzsche. Tu parles. On dirait la méthode Coué, ou un gosse qui dit "Même pas mal" (en fait, il a mal). En fait, ça te tue à petit feu, ça te fait mal et te torture...

http://www.gilescartoons.co.uk/cartoon.asp -> Cliquez et recliquez "Random Cartoon".

Trouvé quelques bouquins, dont les deux livres qui suivent Le Testament Français, de Makine, Mhhh...



Pourquoi j'achète les Brèves de Comptoir, de Gourio ? Pour ça :

    - Tu bois du thé, tu danses, c'est tout ?
    - Ben oui, c'est un thé dansant.
    - Ça casse pas trois pattes à un canard l'idée, quand même.
    - C'est anglais.
    - Je sais... avec le thé, on se doute... moi le thé, ça me fait pisser, tu me feras pas danser avec l'envie.
    - Tu peux regarder.
    - Avec l'envie !
    - T'as qu'à y aller.
    - Passer le dimanche à y aller, moi je suis mieux chez moi...

Ou une certaine poésie absurde :

    - Vivaldi, il l'a dans l'os, on n'a pas eu de printemps.
    - Qui ?



Lecture enthousiaste des nouvelles de Katherine Anne Porter (Cavalier d'Ombre), dans l'excellente tradition sudiste des USA. J'intercale avec des nouvelles de Fitzgerald, dont une drôlissime sur un petit monsieur timide qui met une grande claque à sa voisine de derrière, au théâtre, qui bavardait et secouait son siège au lieu d'écouter la pièce.

Hier dans un podcast, long passage passionnant sur Merleau-Ponty sur la perception & les objets, et une citation délicieuse, précise et poétique de Ponge sur... l'eau. Ce genre de bijou, mis dans un iPod sur shuffle, tombe parfois à pic, entre les flottements vifs et debussyiens d'un bout de sonate pour piano de Kabalesvky et un Royksopp boudiné et plastico-rebondissant.

Oui, Mars est le dieu de la Guerre, et la photo du haut vient d'une explosion volcanique.

...was busy, looking back into past times...

UN seul article sur l'iPad à lire ? Chez Wired





Avril













jeanpascal@wanadoo.fr